Chronique • Driven, tome 5 : Slow Flame

the-driven-tome-5-slow-flame-879953-264-432C’ÉTAIT CENSÉ ETRE UNE HISTOIRE ÉPHÉMÈRE ET RIEN D’AUTRE, L’AVENTURE D’UNE NUIT…

Encore sous le choc du décès soudain de sa sœur, Haddie Montgomery a renoncé à toute relation amoureuse. Tout ce qu’elle attend de Beckett Daniels, c’est une distraction sexy, un moment de répit pour échapper à son chagrin… Alors, pourquoi ne parvient-elle pas à se débarrasser du souvenir de cette nuit incroyable ? Ni du goût de ses baisers ?

Haddie s’efforce de l’oublier, Beck s’évertue à lui prouver qu’elle devrait se remettre à vivre. Mais elle reste déterminée à éviter tout engagement romantique, quitte à utiliser la réapparition inopinée de son ex pour éteindre cette flamme qui la consume lentement, cette étincelle que Beck, son amant d’une nuit, a fait naître en elle…

FINIRA-ELLE PAR ACCEPTER QU’UN TEL AMOUR, RARE ET UNIQUE, MÉRITE DE PRENDRE QUELQUES RISQUES ?

Auteur : K. Bromberg | Editions : Hugo Roman| Collection : New Romance | Mode de lecture : papier | Nombre de pages : 499 pages

Lien des Chroniques précédentes : T1 – T2 – T3 – T4

mon-avis%c2%b2Alors… Par où commencer ? J’avais des attentes avec ce livre sans en avoir… Comme vous le savez peut-être, Driven est l’une de mes saga préféré ! Je suis tombée amoureuse du couple Rylee/Colton et encore aujourd’hui, ils restent pour moi le couple parfait. Je sais bien que ce n’est pas le cas pour tout le monde et à dire vrai je m’en fiche pas mal, l’important c’est que ce le soit pour moi. Les deux personnages m’ont profondément touchés et je les trouve merveilleux ensemble.

Du coup, j’étais consciente que ce tome 5, ainsi que les suivants, ne seraient pas à la hauteur des premiers tomes, puisqu’on quittait nos héros principaux pour s’occuper d’autres personnages secondaires. Ici, Beck et Haddie, les meilleurs amis respectifs de Colton et Rylee. Autant j’avais adoré Beckett, mais pour Haddie, je n’avais pas vraiment d’avis sur elle. J’étais donc très curieuse de lire ce cinquième tome.

Mais je dois avoué que même si au final j’ai passé un bon moment, je suis tout de même déçue. L’héroïne, sur lequel le roman est centrée, n’est pas très très attachante… Et j’ai trouvé ça dommage surtout avec ce qu’elle vit. Mais je ne vous en dirais pas trop pour ne pas vous spoiler.

Ce qui m’a énormément gênée dans ce tome-ci, c’est à quel point Haddie est insupportable… Elle ne fait que repousser les gens, que ce soit Beck mais aussi sa meilleure amie ! Et avec ce qu’elle vit, ça pourrait se comprendre, largement même mais jusqu’à un certain stade… Ce qui m’a surtout été insupportable c’est de voir à quel point elle se servait à chaque fois sexuellement de Beck. Elle couchait avec lui afin de se sentir vivante mais après elle le repoussait A CHAQUE FOIS ! Et je l’admire lui pour ne pas avoir pété un plomb. J’ai trouvé ça horrible de se servir de lui ainsi, j’ai trouvé que c’était un peu de la manipulation même si elle n’en ai pas vraiment consciente et qu’elle en souffre, mais ça restait désagréable à lire.

J’ai trouvé Beckett terriblement patient avec elle et j’aurais aimé qu’il y est plus de chapitres de son point de vue parce qu’il m’intriguait beaucoup et j’aurais souhaité en apprendre plus sur son personnage.

Un personnage secondaire : Dante, va être plus ou moins présent dans l’histoire vis à vis d’Haddie mais en vérité, très clairement ce pauvre mec ne sert strictement à rien, il ne fait pas avancer l’histoire, il ajoute juste un peu une situation de jalousie entre nos deux héros mais rien de plus. Il était inutile et sa présence dans les chapitres ne m’a pas marqué plus que ça. S’il n’avait pas été là, ça aurait été pareil je trouve.

Une bonne lecture malgré tout, avec un sujet sensible qui a été plus ou moins bien exploité par l’autrice, notamment sur les réactions des proches vis à vis de cela. Et d’Haddie elle-même qui était concernée. On va également traité du sujet du deuil et de la reconstruction après la perte d’un être cher. Bien loin d’égaler la saga originale et loin de mériter de s’appeler « Driven » comme les premiers tomes mais un bon livre quand même.

j'ai apprécié

Un avis sur “Chronique • Driven, tome 5 : Slow Flame

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :