Chronique • Nightshade, tome 3 : Le duel des alphas

nightshadetome3ledueldesalphas_zpsca1a342dCalla est une louve et la guerre ne lui a jamais fait peur. Mais le courage ne suffit plus quand il faut se battre sur tous les fronts. Elle doit prouver qu’elle est l’alpha de sa meute, débarrasser le monde de la magie des Gardiens… et décider de ce que sera sa vie une fois la guerre terminée. A condition qu’elle en sorte vivante.

Auteur : Andrea Cremer | Editions : Gallimard | Mode de lecture : numérique | Nombre de pages : 445 pages

Chroniques précédentes : T1T2

mon-avis%c2%b2J’ai dévoré ce livre en à peine trois jours tellement j’étais absorbée par l’histoire et c’est avec une énorme tristesse que je quitte l’univers créé par Andrea Cremer. J’ai lu ce dernier tome presque tout de suite après le second car j’avais vraiment envie de connaître la suite des aventures de Calla. Je ne suis pas du tout déçue par ce que l’auteur a décidé de faire.

Dans ce troisième tome, on reprend directement l’histoire, pas de transition, bim, directement dans l’action. Au moins, on n’a pas le temps de s’ennuyer. J’ai adoré retrouver encore l’héroïne, qui a un caractère bien trempé et qui ne se laisse faire par personne. Bien que le triangle amoureux entre Ren, Calla et Shay m’a très légèrement agacée durant ce début de tome puisqu’on sent la romance bien présente. Je n’ai jamais été vraiment fan des triangles amoureux, et le fait que ces derniers se multiplient dans les romans ne fait qu’accentuer cet agacement avec une impression de vu et revu.

Heureusement, l’histoire reprend vite le droit chemin de l’histoire principal : rétablir la nature comme elle devrait l’être. Les Gardiens feront tout pour attendre leur but, même s’ils perdront au passage de nombreux proches. Calla et sa meute feront face à des situations difficiles, où ils devront prendre des décisions ou devront tout simplement accepter le sort qui leur est destiné.

C’est un des points qui fait que j’adore l’univers mis en place par l’auteure. Elle se fiche pas mal de briser notre petit cœur, elle apporte un récit réaliste, où des personnages peuvent mourir et c’est plutôt logique dans le contexte de guerre auquel ils font face. Tout est bien amené, les réactions des personnages ne sont pas démesurées, les éléments sont logiques et tout à un sens.

J’avoue avoir également eu les larmes aux yeux à deux reprises à la fin de l’histoire. Andrea Cremer est vraiment douée, et même si c’est la première saga que je lis de cette auteure, je lierais d’autres de ses œuvres, c’est une certitude. Bien que Nightshade n’est pas été un coup de cœur pour des raisons que je ne saurais expliquer (en dehors du fait que je sois difficile !), j’ai passé un excellent moment et je suis très triste de quitter tous ces personnages.

Une chose est sûre, si vous n’avez pas encore lu la saga Nightshade, foncez !!

j'ai adoré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :