Quand la nuit devient jour par Sophie Jomain

61lcdfrwnmlL’amour est parfois caché dans l’inconnu.
« On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire le réchauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens à échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016. »

Auteur : Sophie Jomain | Editions : France Loisirs | Mode de lecture : papier | Nombre de pages : 238 pages

mon-avis%c2%b2

Ce livre est tout simplement une pure merveille ! Je suis très contente de l’avoir lu en lecture commune avec mon acolyte : Emy car ce fut une super découverte et d’autant plus qu’avec cette fin, j’étais heureuse de pouvoir en parler avec quelqu’un !!

C’était la première fois que je lisais un livre écrit par Sophie Jomain, mais j’aimerais beaucoup lire les Etoiles de Noss Head qu’elle a également écrit. Peu importe, pour l’instant, parlons de mon avis sur « Quand la nuit devient jour. » Je savais par avance qu’en lisant ce livre, je serais surement chamboulée par ma lecture. Cela semblait plutôt évident puisqu’on suit Camille, une jeune femme de 29 ans, qui va se faire euthanasier environ quatre mois plus tard.

Dans le prologue, elle nous résume son enfance, la douleur qui a grandit en son être durant toutes ses années et qui explique sa décision finale de se donner la mort. C’est un début très difficile, qui montre les différents états qu’elle a traversé. Cela nous aide à comprendre comment elle en est arrivé à prendre cette décision.

Tout d’abord, je pense que pour lire ce livre, il faut avoir un état d’esprit assez ouvert. Et ce que Sophie Jomain a montré dans son roman, c’est les gens qui ne le sont pas. On voit bien sûr l’entourage de Camille qui ne comprend pas spécialement cette décision. Qui n’essaye pas de la comprendre tout simplement, soit parce qu’ils se voilent la face car ils sont conscients de perdre une personne qu’ils aiment. Soient car ils ne comprennent tout simplement pas.

C’est très intéressant de voir les réactions de l’entourage de Camille, mais aussi de voir son état d’esprit. Pourquoi elle a atteint ce point de non-retour et la souffrance qu’elle éprouve face à son entourage qui ne comprend pas alors qu’elle fait cela pour eux. Pour partir « proprement ».

Ce qui est aussi très intéressant, c’est de voir son évolution, et de voir que les choses peuvent changer et de voir son ressentit par rapport à ça. On est face à ses remises en question, ses interrogations. Et c’est très enrichissant.

Je n’approfondirais pas trop mon avis, car je ne veux pas spoiler, j’ai vraiment envie de vous laisser découvrir ce livre qui est juste génial. Je vais simplement terminer mon avis sur quelques citations que j’ai beaucoup aimé.

j'ai adoré

« La mort est douce pour ceux qui l’ont choisie. Dure pour ceux qui restent. »

« Les maladies incurables sont généralement visibles à la longue, mais la mienne est sournoise. Elle se cache et donne l’illusion de ne pas exister. Elle est pourtant bien là, chaque jour, chaque nuit. Elle court dans mes veines comme un poison et insuffle à mes poumons un air irrespirable. »

« Je ne sais plus s’il faut vivre pour mourir ou mourir pour vivre. »

12 commentaires sur « Quand la nuit devient jour par Sophie Jomain »

    1. Parce qu’elle est tellement réelle ! Ce n’est pas parce que physiquement on a pas mal que tout va bien. Et les gens oublient ça parfois, alors je trouvais cette citation magnifique ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Ce livre est incroyable !!!
    Pour moi, la famille ne peut pas accepter sa décision, surtout ses parents… Ils ne peuvent pas accepter que leur fille soit tellement malheureuse qu’elle veuille se donner la mort. ça me semble tout à fait normal.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est terriblement compliqué comme situation, je pense que ce n’est pas question d’accepter mais d’essayer de comprendre au moins, même si c’est une situation délicate qu’on ne peut pas comprendre tant qu’on ne la pas vécu réellement

      Aimé par 1 personne

      1. Certes… mais est ce que tu peux vraiment le comprendre ? Est ce que en tant que parent tu peux comprendre que ton enfant veuille mettre fin à la vie que tu lui as donné ?

        J'aime

Répondre à ArkellanaBooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :