Chronique • Driven, tome 1

the-driven-tome-1-driven-6938401Résumé : Dans un monde où les femmes disponibles ne manquent pas, je dois représenter un défi pour Colton Donovan. Un homme arrogant et terriblement séduisant, du genre à obtenir exactement ce qu’il désire dans tous les domaines. Un boy téméraire, constamment sur le fil du rasoir, à la frontière entre perte de contrôle et sortie de piste.

JE FAIS EXCEPTION A LA RÈGLE.

Colton a fait irruption dans ma vie comme une tornade, sapant mon self-contrôle au-delà des limites, et franchissant sans le vouloir la barrière de protection qui entoure mon cœur convalescent. Il ébranle le monde structuré et prévisible que j’ai reconstruit avec tant de soin.
Je ne peux pas lui donner ce qu’il veut, pas plus qu’il ne peut me donner ce dont j’ai besoin. Mais après avoir entrevu, sous son vernis raffiné, les lourds secrets d’une âme meurtrie, ai-je vraiment le choix de me détourner ?
Sexuellement, notre alchimie est indéniable. Individuellement, notre besoin respectif de ne jamais lâcher prise est irréfutable. Mais lorsque nos univers entreront en collision, cette alchimie suffira-t-elle à nous rapprocher ou bien les secrets que nous taisons et le clash de nos deux volontés nous conduiront-ils inexorablement vers la séparation ?

• • • • • • • • • • • • • • • •
Auteur : K. Bromberg | Editions : Hugo Roman | Mode de lecture : numérique | Nombre de pages : 451 pages
• • • • • • • • • • • • • • • •

mon-avis%c2%b2

Je ne m’étais pas plongée dans une lecture appartenant au genre érotique depuis pas mal de temps déjà, et je dois dire que j’avais un peu peur de me lancer et pourtant j’adore ce genre alors j’en avais vraiment envie d’un autre côté. Pour reprendre, j’ai donc choisis Driven…

Et pour moi c’est un véritable coup de coeur, une fois qu’on passe les débuts banales qui sont presque ennuyant et qui mettent les héros dans des situations totalement irréelles, on est totalement accro. Le début me faisait vraiment penser à Cinquante Nuances de Grey et ça m’a un peu refroidie. Je trouvais l’histoire sans intérêt puisqu’elle ressemblait déjà à quelque chose que j’avais déjà lu et je trouvais ça vraiment dommage.

Mais une fois qu’on se plonge dans l’histoire et qu’on avance un peu plus loin, on apprécie enfin les personnages et leurs histoires…

A mes yeux, l’action commence réellement quand Rylee va à la soirée en boîte avec Haddie, là, j’ai commencé à apprécier ma lecture.

On découvre un Colton tout simplement génial, attentionné et protecteur mais également dominateur et qui sait se montrer froid et blessant pour se protéger et éloigner les gens de lui pour ne pas les faire souffrir. J’ai trouvé son personnage très touchant et il cache de nombreux démons qu’on a envie de découvrir tout comme Rylee.

Rylee que j’ai d’ailleurs adoré ! Je crois que c’est la première fois dans ce genre d’histoire que j’apprécie le personnage féminin, généralement trop niais à mes yeux. Ici, ce n’est pas du tout le cas, j’ai vraiment su m’identifier à Rylee, toutes ses craintes, ses peurs de se lancer, son côté « sûre d’elle » et sa répartie. J’ai réussi à la comprendre car je suis consciente que j’aurais agit de la même façon alors ça fait du bien de pouvoir s’identifier à un personnage ainsi.

Leur relation est très compliquée, on la vit vraiment à fond et on a l’impression d’être à leur place, on vit les doutes de Rylee. On comprend ses réactions. Les voir brûler de désirs l’un pour l’autre est vraiment quelque chose de passionnant. On voit à quel point ils deviennent doucement accro l’un à l’autre, on sait qu’il se produira quelque chose entre eux, du moins, on y croît plus que tout. On veut apprendre la vérité sur Colton, découvrir ce que cache tout ces baguages dont il semble si traumatisé. On est bouleversé par cet homme qui renferme un petit garçon si effrayé. On veut le consoler. Mais on ne peut pas, alors on apprécie que Rylee le fasse à notre place… Tout simplement un premier tome grandiose en terme de sentiments.

Quand on finit le livre, on reste sur notre fin, l’auteure arrive à nous choquer avec sa fin et à nous obliger à lire la suite. C’est ce que j’apprécie particulièrement quand je lis une saga.
Cette fin m’a choquée, elle nous donne tellement envie de connaître la suite, on reste sur notre faim. Du coup je vais enchaîner tout de suite avec le tome suivant !

j'ai adoré

6 commentaires sur « Chronique • Driven, tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :